Quatre leçons et deux devoirs de Pataphysique / Créativité et culture de la paix

Quatre leçons et deux devoirs de Pataphysique / Créativité et culture de la paix

Éditions Liber, 2001, 206 pages

MOT DE L’AUTEURE:

La Pataphysique et moi: Je suis tombée consciemment, dans la Pataphysique, à l’âge de 22 ans. Lors d’un premier voyage à Paris où j’ai eu le grand bonheur de rencontrer, entres autres, ces pataphysiciens: Eugène Ionesco en premier, puis Thieri Foulc, Enrico Baj, Ursula Vian, André Blavier, Noël Arnaud, Aline Gagnaire, Jacques Carelman, Brunella Eruli, etc., et enfin, François Le Lionnais et tous les membres de l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle), à commencer par son secrétaire perpétuel, Marcel Bénabou, les membres de L’Oulipopo (Ouvroir de Littérature Policière Potentielle) et de l’Oupeinpo (Ouvroir de peinture potentielle). Et je ne m’en suis jamais remise.

Moi et les pataphysiciens: Je suis toujours en relation avec les pataphysiciens du monde; certains sont de grands amis dont Marcel Bénabou, Thieri Foulc, Jacques Carelman, Brunella Éruli, feu Aline Gagnaire, feu le belge verviétois, André Blavier qui m’a piloté pendant des années dans ce milieu de créateurs. J’envisage d’écrire un autre ouvrage sur la Pataphysique portant notamment, sur mes échanges avec ces pataphysiciens.

Mon ouvrage sur la Pataphysique: À l’époque de mes études universitaires, j’ignorais que mon sujet de doctorat (développé dans une thèse fort scolaire) grandirait en moi tel une plante verte, couleur pataphysique entre toutes. J’ignorais que cela me prendrait des années pour m’expliquer à moi-même la Pataphysique avant de pouvoir l’expliquer aux autres, dans une publication.

Restait à trouver: Une formule convenant au sujet: leçons et devoirs, tiens ! Car la Pataphysique impose une attitude: l’humilité.

Un objectif simple: donner une vision claire et concrète de la Pataphysique, enracinée dans l’histoire d’une vie, celle de l’écrivain Alfred Jarry (1873-1907) et de son Père Ubu, par qui tout a commencé.

Un paradigme de départ: l’articulation de la créativité et de la culture de la paix chez Jarry et ses descendants « spirituels », dans un contexte de conflits mondiaux (les deux guerres mondiales).

Les moyens: revisiter l’oeuvre de Jarry et celle des pataphysiciens tout en faisant un long détour dans les chemins empruntés par les sciences humaines et autres, du vingtième siècle.

Une méthode: décrire le processus même de l’émergence de la créativité avec des concepts nouveaux quoique inspirés par la Pataphysique et s’appliquant à n’importe quelle oeuvre, écrite ou visuelle. Voilà où m’aura mené l’oeuvre d’Alfred Jarry; même fictive, elle porte essentiellement sur des introspections qui font plonger ses lecteurs et lectrices dans le processus créateur de l’auteur.

MES CONCEPTS PATAPHYSIQUES

Le détonnement: nom donné au processus d’émergence de la créativité; ce processus est composé de quatre stimulus créatifs, soit: l’étonnement, les détonateurs, l’a-tonnement, la détonation.

La rythmographie: mouvement rythmique composé de flux correspondant aux stimulus créatifs soit, la fluoraison des affluences d’influences fluctuantes.

Les attracteurs créatifs: lieux vers lesquels se dirigent les flux soit, le poétique, le narratif, l’axiomatique et le scénique.

Une plateforme métamorphique: l’attracteur créatif vers lequel se concentrent flux, rythmographies, détonnements pour une proposition créative personnalisée.

HAUT