Sacacomie

Suite de Nous, les enfants, ces « récits de quand j’étais petite, près du lac, dans la nature »

MOT DE L’AUTEURE

Je n’imaginais jamais, lorsque j’ai écrit Nous, les enfants… que ce dernier ferait des petits. Et bien, oui ! Me voilà lancée dans l’écriture d’une série. Un deuxième, puis un troisième, peut-être un quatrième. Seule ma mémoire peut avoir des limites sinon, c’est un très grand bonheur de nous retrouver, nous les enfants, ma soeur Carole, mon frère Berthold jr et moi-même, partis à l’aventure, pour la vie, dans cette pourvoirie tenue par les parents.

 

EXTRAITS

Mes toutes premières années

« Mon petit papa m’apprend à contempler le coulis des saisons près des éboulis, des crêtes, des adrets et des rives. Les saisons qui s’en vont mener leurs occupations quelque part dans l’infinie patience. J’en comprends les sursauts et les sursis à la lueur de ses yeux de brume écosso-irlandaise et son doigt promeneur, maladroitement je suis, cou et crâne tous mous,croisant les paysages horizontaux et verticaux. Une année il m’aura fallu, pour la ronde de sa filante boussole ainsi que pour solidifier osseusement et musculairement ma tête… »  

Shirley et les ours

« … Un jour qu’elle était dans la roulotte en train de prélever des écailles de poisson pour analyse et que la porte était restée ouverte… une forte senteur traversa celle des truites mortes. Tournant la tête, Shirley vit une ombre, une ombre noire. La bête était là, sur le marchepied et la regardait d’un mauvais oeil… »

HAUT